Où en sont les favoris à 100 jours du début de l’Euro ?

Où en sont les favoris à 100 jours du début de l’Euro ?

À 100 jours de l’Euro, tour d’horizon des six équipes favorites de la compétition, selon les bookmakers : la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique, l’Angleterre et l’Italie.

La France : quel buteur ?

La principale interrogation concerne le poste d’avant-centre. Benzema reviendra-t-il dans le groupe ? L’assouplissement de son contrôle judiciaire dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena est «un premier pas», a estimé Didier Deschamps. En cas de non-sélection, qui pour le remplacer ? Outre Griezmann, en pleine forme (21 buts en 37 matches toutes compétitions confondues, le dernier lors du derby madrilène samedi dernier), peu de certitudes. Les derniers arrivants, Martial et Coman, jouent sur le côté en club. Giroud (18 buts en 38 matches cette saison) et Gignac, buteur lors de la victoire de la France face à l’Allemagne, semblent tenir la corde.

Espagne : l’embarras du choix au milieu

Xabi Alonso et Xavi ont cédé la place aux Thiago Alcantara, Koke, Isco, Mata, Cazorla et Fabregas. À leurs côtés, Busquets et Iniesta ont retrouvé leur plus haut niveau avec le Barça. Comme après le mondial au Brésil, les doutes subsistent aux deux extrémités du terrain. À la pointe de l’attaque, ni Diego Costa, ni des joueurs plus expérimentés (Soldado, Negredo) ou des jeunes (Alcacer, Morata) ne se sont imposés. Dans le but, Vicente Del Bosque peine également à trancher. Le poste est occupé en alternance par Casillas et De Gea.

Allemagne : qui pour succéder à Klose ?

Joachim Löw n’a toujours pas trouvé de successeur à Klose (71 buts en 137 sélections) à la pointe de l’attaque, alternant entre des milieux offensifs repositionnés en «faux neuf » (Müller et Götze) et en rappelant Mario Gomez, meilleur buteur du Championnat turc avec 16 réalisations à 33 ans, mais qui n’a plus marqué en sélection depuis la saison 2012-2013. En défense, l’état de forme de Jérôme Boateng, blessé aux adducteurs et qui ne sera de retour qu’à partir de la fin avril, pose question. Quant à Schweinsteiger, méconnaissable depuis son transfert à Manchester United et blessé au genou depuis début janvier, il pourrait rater la compétition.

Belgique : l’inquiétude Hazard

Toujours numéro 1 au classement FIFA, la Belgique est annoncée comme un candidat sérieux au titre. Mais la méforme d’Eden Hazard (39 matches, 2 buts, 7 passes décisives avec Chelsea toutes compétitions confondues) inquiète. Plusieurs cadres sont également en difficulté : Benteke (Liverpool), Fellaini (Manchester United) et Vermaelen (Barcelone) sont devenus des habitués du banc dans leurs clubs respectifs. Quant à De Bruyne, il sera éloigné des terrains jusqu’à mi-avril après une déchirure aux ligaments du genou et de la cheville.

Angleterre : que vaut la nouvelle génération ?

En confiance après un sans-faute en phase de qualification (10 victoires en 10 matches, 30 buts marqués, 3 encaissés), les Three Lions s’appuient aujourd’hui sur une nouvelle génération symbolisée par les attaquants Harry Kane et Jamie Vardy, le meilleur et le troisième buteur de Premier League (19 et 16 buts) et dont les clubs respectifs, Leicester et Tottenham, se disputent la tête du Championnat. Seule ombre au tableau : son capitaine, Wayne Rooney, est blessé au genou. Il est forfait jusqu’à mi-avril.

Italie : une base arrière solide

La Nazionale est sortie invaincue des phases de qualifications (7 victoires et 3 nuls), mais connaît, comme l’Allemagne et l’Espagne, un problème de buteur. Mario Balotelli, titulaire à l’Euro 2012, a disparu des petits papiers d’Antonio Conte. Pellè, Zaza et Eder, qui ne se sont encore jamais montrés au plus haut niveau, l’ont devancé. S’il est difficile d’imaginer Andrea Pirlo disputer l’Euro, l’équipe pourra cependant compter sur Marco Verratti, enfin devenu incontournable au milieu de terrain. Côté défense, le sélectionneur pourra s’appuyer sur l’arrière-garde de la Juventus, meilleure défense de Série A (15 buts encaissés en 27 matches) : Buffon-Bonucci-Chiellini-Barzagli.
Categories: Football
Tags: EURO 2016

About Author

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*