Onze meilleurs joueurs de l’AS Monaco du XXIe siècle

Onze meilleurs joueurs de l’AS Monaco du XXIe siècle

Flavio Roma

flavio-roma

Ayant l’esprit et la nature romain, Flavio s’est rendu à Monaco avec son entraîneur Didier Deschamps en été 2011. Le début difficile du jeu à l’AS Monaco a été décevant : constants accidents ne permettaient pas de commencer son travail. Mais lors de la deuxième saison, Flavio et ses co-équipiers ont devenu les vice-champions de la France.

Vous savez déjà la continuation : match final sensationnel de la Ligue des champions. Même si le match a été perdu, ce n’est pas possible d’effacer les mérites de Flavio Roma. Plus tard, l’AS Monaco a montré les jeux moins intéressants, mais le gardien italien restait longtemps fidèle au club.

Actuellement, il est le détenteur du record des matches dans l’équipe des monégasques. Oui, pour Danijel Subasic il sera suffisant une saison pour dépasser les réussites de Flavio, mais pour substituer l’italien, il devra au moins répéter son chemin dans la Ligue des champions.

Fabinho

Fabinho

Au premier regard, Fabinho ne ressemble pas à un footballeur qui brûle la pelouse. Maigre et un peu ridicule. Le match contre le Zenit, en décembre 2014, a été le match décisif de sa carrière. Le brésilien a montré son professionnalisme et, avec le temps, Leonardo Jardim a noté les capacités de Fabinho. Maintenant, il est difficile de trouver quelqu’un qui sera mieux de ce brésilien au poste de latéral droit.

Sébastien Squillaci

sebastien-squillaci

On souvient cet homme depuis les jeux à l’Arsenal et Séville. Cependant, il est devenu populaire quand jouait à l’AS Monaco. Il fallait deux ans de pratique à l’AC Ajaccio, pour qu’après Sébastien révèle son vrai visage.

Lors du retour, Sébastien et Gaël Givet ont été le meilleur tandem dans la défense de la Ligue1 des années 2000. Squillaci aurait pu devenir le joueur principal de la Coupe du monde 2006, si Lilian Thuram n’était pas retourné.

De toute façon, Sébastien a participé au championnat 2000, à la Coupe de la Ligue 2003 et à la finale de la Ligue des champions 2004.

Rafael Marquez    

rafael-marquez

Rafael est venu à l’AS Monaco pour la quitter après. Pour lui, c’était une sorte de tremplin pour un club beaucoup plus fort. Mais rien aurait pu se passer sans le championnat en France. Au moment quand il a apparu dans l’Europe, il avait seulement 20 ans. Il a gagné le championnat toute de suite et il a été reconnu le meilleur défenseur central.

Ce n’est pas possible de trouver le meilleur défenseur de l’AS Monaco que Marquez. Il avait tout : bon état physique, intelligence de jouer et la capacité du sport de combat. Rafa avait déjà plusieurs médailles à Barça, mais à l’AS Monaco il a laissé les traces très importantes. Claude Puel ne mentira pas !

Patrice Évra

Patrice Evra

Lors des jeux à la Juventus, Paul Pogba lui a surnommé « Tonton Pat ». A Turin, il était la personne qui encourageait les co-équipiers et qui donnait les conseils aux jeunes joueurs. Bien sûr, à l’AS Monaco il n’avait pas tel rôle, mais malgré son âge, il s’est distingué toujours par sa maturité.

La brutalité, la vitesse et la détermination sur l’attaque sont les qualités grâce auxquelles il est devenu un des souvenirs les plus brillants de l’équipe. Il est allé jusqu’à la finale de la Ligue des champions. A 35 ans, Pat n’est plus si réactif, mais en pratique il peut déplacer des montagnes.

Évra est devenu ce qu’il est grâce à Didier Deschamps. Il était triste après la retraite de son entraîneur et on pourrait dire qu’il a quitté ce club à cause de cette retraite. Mais actuellement, il ne regrette pas.

Jérémy Toulalan

Jérémy Toulalan

Seulement grâce aux douteux plans de propriétaire de Malaga, Toulalan c’est trouvé à l’AS Monaco. 5 millions pour tel joueur – ce n’est rien. Jérémy est arrivé à Côte d’Azur, quand l’équipe a retourné de la deuxième division. Son transfert est resté dans l’ombre de l’arrivée de Falcao et James, mais après tout on voit que c’est Jérémy qui a apporté maximum d’avantages.

A cause de la couleur de ses cheveux, il semble qu’il a une grande expérience. Le jeu assez académique de Jérémy a montré la classe réelle. A cette époque-là, les monégasques ont eu le succès grâce à sa capacité de contrôler le milieu de terrain. Sans les efforts de Toulalan, l’AS Monaco n’aurait pas reçu le titre de vice-champion de la Ligue des champions 2013/14 et de ¼ de finale de la Ligue des champions. Seulement 3 circonstances ont obligé Jérémy de changer l’équipe : l’âge, Fabinho et le désire de jouer régulièrement. Mais quand même, il faut remercier la personne qui était responsable pour la balance à l’AS Monaco.

Lucas Bernardi

Lucas Bernardi

Peut-être il est le moins remarquable, mais il est un des joueurs les plus importants de l’équipe en 2003/2004. Lucas Bernardi – un milieu de terrain argentin qui jouait avec Andréas Zikos. C’est bien que Marseille avait besoin de l’argent – pour les monégasques, c’était un vrai succès de recevoir tel footballeur. En fait, Bernardi était le Toulanan de son époque. De point de vue de la tactique, il était un des joueurs les plus important pour Didier Deschamps. Il marquait très rarement, mais personne ne l’exigeait. Par contre, il apportait grand avantage aux monégasques connectant la première ligne. A l’époque, Bernardi était tellement bon que l’Argentine l’a invité pour joueur dans son équipe et il aurait pu devenir le vice-champion de la Coupe des confédérations 2005. Mais pour des raisons inconnu, sa candidature pour le championnat du monde en Allemagne a été ignoré par José Pékerman.         

Bernardo Silva

Bernardo Silva

Les méthodes d’ex-conseiller sportif de l’AS Monaco, Luis Campos, qui s’agissaient d’apporter plus jeunes footballeurs, semblent assez douteux mais c’est grâce à ces méthodes et à la connaissance du marché des joueurs portugais que Bernardo a rejoint l’équipe de Monaco. Il suffisait six mois pour convaincre le club d’acheter son transfert.

Deux ans ont passé depuis ce moment-là, et Silva est toujours magnifique. A vrai dire, pour lui il n’y a pas de différence contre quelle équipe il jouera- Tottenham, Marseille, CSKA ou Lorient. Son importance pour les monégasques et sa statistique continuent à accroître. Aujourd’hui, les meilleurs clubs préparent des sommes astronomiques pour signer avec le joueur portugais. Une chose qui est maintenant évident c’est qu’à l’âge de 22 ans, il est devenu très bon footballeur et il aura long chemin à parcourir.

Ludovic Giuly

Ludovic Giuli

Ludovic a commencé le nouveau millénaire comme le joueur de Monaco grâce à la saison de 1996/1997 à Lyon, quand Ludovic a marqué 16 buts lors de championnat de la France. Il n’a pas réussi de marquer telle quantité des buts à Monaco, mais il a compensé cela avec l’amélioration des résultats des passes. Il a conquis Louis II grâce à ses jeux intelligents. Parmi les joueurs de Monaco qui ont participé dans la finale de la Ligue des champions 2003/2004, Giuly est la personne qui est resté dans la mémoire de tout le monde. Brillant, petit et très dangereux – voilà comment il est resté dans nos souvenirs.

Jérôme Rothen

Jérôme Rothen

Rothen n’a jamais prétendu être le meilleur joueur de PSG, par contre il a apporté bons résultats à l’AS Monaco lors des deux saisons. A l’âge de 24 ans, Jérôme est devenu très important pour l’équipe des monégasques, ainsi qu’il est devenu le meilleur assistent de Ligue 1.

D’ailleurs, Rothen était le meilleur assistent de Ligue des champions 2003/2004 ensemble avec Deco. Le portugais avait l’avantage dans ce concours, car il a joué pour 13 minutes moins que le français. Heureusement, il a été invité pour participer à l’Euro 2004.

Shabani Nonda

Shabani Nonda

Nous ne pouvons pas oublier l’attaquant des années 2000. Trois saisons de suite Shabani était le meilleur attaquant de l’équipe, lors de la troisième saison il était le meilleur attaquant du championnat de la France. Cela lui a permis de devenir le premier meilleur attaquant de la Ligue 1, puisque le tournois est nommé comme ça depuis 2002/2003.

L’histoire de Nonda s’agit de surmonter les difficultés et de la poursuite du succès. Dans l’enfance il déménageait souvent d’un pays africain à l’autre, mais non pas à cause de bonne vie. Il a dû quitter sa famille et partir à la recherche de travail en Tanzanie. Là-bas, il a commencé son chemin à l’Europe.

A Monaco, il a obtenu un grand succès et aucun attaquant du club a montré tels résultats. L’absence de l’éducation sportive a permis de créer son propre style avec technique « africaine ». Il avait quelque chose magique qui permettait de lui reconnaître parmi milliers d’autres joueurs. Paul Le Guen disait qu’il est un attaquant idéal, car il est difficile de prévoir ses actions. Malheureusement, il n’a pas pu garder la position de joueur excellent, mais évidemment il mérite d’être mentionné.

5 joueurs qui se sont consacrés au succès de Monaco : Dado Prso, Jaroslav Plasil, Andréas Zikos, Andrea Raggi, Nabil Dirar.

7 monégasques lesquels il faut savoir : Valère Germain, Gaël Givet, Stéphane Ruffier, Nicolas Nkoulou, Yohan Mollo, Layvin Kurzawa, Kylian Mbappé.

5 autres footballeurs de l’AS Monaco : Yannick Ferreire Carrasco, Anthony Martial, Daniel Subasic, Souleymane Camara, Emmaunel Adebayor.

5 joueurs qui n’ont pas été pas si chanceux, mais qui se sont efforcés beaucoup : Mohamed Kallon, Javier Chevanton, Jan Koller, Camel Meriem.

Categories: Ligue 1

About Author

Comments

    Write a Comment

    Your e-mail address will not be published.
    Required fields are marked*