« Je ne veux pas que le DJ joigne mon équipe ». Cissé est devenu musicien et couturier

« Je ne veux pas que le DJ joigne mon équipe ». Cissé est devenu musicien et couturier

Djibril Cissé a été un des joueurs les plus charismatiques : Mario Balotelli et Paul Pogba ont rêvé d’avoir l’aire de vedette de « Taxi-4 » et ils ont fait les coiffures pareilles.

A vrai dire, ça fait longtemps que Djibril n’est pas associé au football.

« Sans les médecins de Liverpool, j’aurais perdu la jambe » 

En 2015, Cissé a annoncé la fin de sa carrière en direct sur le Canal Plus. Lors de l’annonce, il était ému aux larmes et c’était évident qu’il ne voulait pas dire au revoir. Presque tout de suite il a passé dans le club de football à la JS Saint-Pierroise (Réunion), mais il a compris qu’il n’est plus en état de jouer. Il a dû renoncer.

la-fracture-de-cisse

Dans l’histoire de football, Cissé est un des joueurs qui n’a pas eu de la chance, car il a cassé les deux jambes. Les souffrances ont commencé en octobre 2004, lors du match à Blackburn, Djibril a fracturé la jambe gauche.

« A cause de la mauvaise circulation du sang dans le corps, j’aurais pu perdre la jambe », a raconté Cissé. « Les médecins de Liverpool et de Blackburn m’ont aidé beaucoup et ils ont sauvé ma jambe ».

Le processus de récupération a passé d’une manière extraordinaire, il est retourné après six mois et il a joué dans la finale de la Ligue des champions. D’abord, Rafael Benitez voulait laisser à Djibril sur la pelouse avant de la fin de premier mi-temps avec le résultat de 0-3, mais il est sorti à la 85ème minute, au lieu de Milan Baroch, et il a inscrit un but.

djibril-cisse-istanbul

Après avoir reçu la coupe du championnat, il a couru dans le stade d’Istanbul ne gardant sur lui que ses culottes.

Mais les problèmes n’ont pas pris fin. A une semaine du championnat du monde 2006, Cissé a fracturé la jambe droite : c’était le match avec l’équipe de la Chine (équipe très faible). Après cette lésion, Cissé n’était pas intéressant pour tels clubs comme « Sunderland », « Panathinaïkos », « Lazio », « Queens Park Rangers », « Qatar » et les autres.

« Je suis né dans une famille musulmane, mais je suis chrétien »        

Pour sortir de la dépression, Cissé a voyagé à Côte-d’Ivoire, où sont nés ses parents. Jusqu’à 25 ans, Djibril n’a pas parlé avec son père, qui a aussi été footballeur et capitaine de l’équipe de Côte-d’Ivoire.

Son père a quitté la famille, quand il avait deux ans et sa mère a dû élever sept enfants toute seule. « Nous vivions dans un quartier pauvre. Ma mère travaillait comme femme de ménage, nous avions un appartement avec deux chambres et personne n’avait son propre lit. Nous avons partagé toutes les chambres et parfois nous avons dormi sur le sol. Mais quand même c’était vraiment super ».

La famille de Djibril est musulmane et un de ses frères est devenu l’imam. « Et moi, je suis chrétien. Aux Nîmes, je suis allé à l’école catholique et j’ai bien aimer. Ma mère a compris que c’est mon choix et elle n’avait rien contre », a raconté Cissé.

Djibril a visité Côte-d’Ivoire en août de 2006, et à ce moment-là il a finalement parlé avec son père. « Ce voyage en Afrique m’a changé. J’ai vu ce que je ne peux pas voir en France et la première rencontre avec les proches de la famille à cet âge m’a fait tourner la page. Je suis devenu plus doux, je fais plus attention aux détails de la vie quotidienne. Malheureusement, j’ai pu visiter mon père très peu de fois. Il est décédé en 2009 ».

En Angleterre, il est devenu un vrai lord 

Après avoir déménagé à Liverpool, Djibril Cissé a acheté une propriété de 3.6 hectare. La maison d’une valeur de deux millions de livres lui a apporté le titre de lord, néanmoins, il n’a pas pu concilier le respect des voisins.

Cissé a interdit la chasse aux renards sur sa territoire – c’est une activité traditionnelle des voisins. « Malheureusement, je déteste les chasseurs et la chasse. Et quand ils ont demandé le permis, j’ai dit qu’ils doivent chercher un autre territoire. Je m’en fous de ce qu’ils pensent de moi. J’aime les animaux ».

Ensuite DJ

cisse-concert-de-mariah-carey

Ça fait quelques années que Cissé travaille comme DJ. Si avant il participait juste pour s’amuser comme, par exemple, lors de la soirée de « Panathinaïkos », alors maintenant tout est devenu très sérieux.

En avril de l’année dernière, Djibril a joué lors du concert de Mariah Carey. « C’était une très grande scène de Bercy. Oui, le stade de football est plus grand, mais les sentiments ne sont pas comparables. Pendant le match, il y a beaucoup de footballeurs sur la pelouse, mais ici tu es seul devant milles de spectateurs. Une pression énorme, mais j’ai un plaisir intense ».

Djibril a expérimenté avec la musique depuis 14 ans : « C’est un très bon moyen d’exprimer ses émotions et sentiments, c’est un vrai art. J’étais particulièrement actif dans la musique pendant les périodes de mes accidents ».

En général, les gens ne prenaient pas très au sérieux la passion musicale de Cissé. Mais en 2013, quand on a proposé de signer le contrat avec Cissé à Marseille, le président du club Louis Nicollin a répondu, en disant : « Je ne veux pas signer le contrat avec le DJ et lui payer si beaucoup d’argent ».

Créateurs de vêtement

Depuis plus de cinq ans, Cissé travaille sur la fabrication de vêtements, maintenant, sa marque principale c’est Mr Lenoir. Le nom de la marque vient de son enfance : les amis lui ont donné le surnom « le noir ». Cissé rigolait et disait qu’il n’est pas « le noir », il est « Monsieur le noir ».

Cissé crée le vêtement pour les hommes, les femmes et les enfants. La marque continue à se développer et maintenant, Djibril a créé le parfum pour les hommes qui se caractérise par ses arômes épicés, issus d’un savant mélange de notes de bergamote, de lavande, de poivre noir, de cardamome et de vanille. Parfois, il collabore avec les autres marques qui se spécialisent dans les autres domaines comme, par exemple, les marques des lunettes de soleil.

mr-lenoir

« Je n’ai jamais suivi les tendances de la mode aveuglement. Chaque jour je choisis le vêtement selon mon humeur, j’ai mon propre style. Certains vêtements je dessine moi-même, et parfois mes autres collègues, mais je suis toujours au courant de tout. On pourrait dire que je suis le directeur créatif de la compagnie.

Vous pouvez penser tout ce que vous voulez de la compagnie et de vêtements, mais vivre avec le plaisir et faire quelque chose de nouveau après avoir terminé la carrière – c’est magnifique ».

 

Categories: Ligue 1

About Author

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*